Skip to content Skip to navigation

Concert à Shippagan

Journal : 
Année : 
1888
Mois : 
2
Jour : 
29
Titre de l'article : 
Concert à Shippagan
Auteur : 
Ulrich
Page(s) : 
2
Type d'article : 
Langue : 
Contenu de l'article : 

CONCERT A SHIPPAGAN

Lundi gras soir, c’était grand concert à Shippagan. Un public nombreux où se trouvaient les Révds. MM. J. Doucet, S. Doucet, Jos. Trudel, A. Trudel, Fitzgerald et Gauvin; MM. Ahier et sa dame, Henry A. Sormany et sa dame; P. J. McNally et sa dame, Tiburce Robichaud et sa dame, Jos. L. Robichaud ainsi que plusieurs des habitants marquants des paroisses voisines etc., assistaient à la grande fête musicale organisée par les amateurs de la Grand’Anse reconnus par leur talent et leur succès déjà obtenus.

L’impression a été des plus favorable. L’exécution du programme n’a rien laissé à désirer. Les amateurs se sont acquittés de leurs différentes parties avec un art qui a soulevé, à plusieurs reprises, les applaudissements de l’auditoire.

M. Bordenave, directeur de la Fanfare de la Grande-Anse, à droit à nos plus chaleureuses félicitations pour le succès obtenu lundi soir par son exécution de morceaux choisis et difficiles. C’est aussi un acteur et un chantre de premier ordre; dans le “Desespoir de Jocrisse” il a été vraiment admirable; il nous tient toujours en émotion; il (illisible) pleurer.

M. l’Instituteur Comeau s’est aussi montré à la hauteur de son rôle. “Maître Plumet,” Scopet, et le petit Cousin Laflûte nous ont beaucoup fait rire. Des applaudissements bien mérités ont plusieurs fois été données à M. C. Trudel pour ses caprices sur le violon, à chaque morceau la salle éclatte un bravos, encore! encore! L’auditoire ne peut se lasser de cette musique. Les Révds. M. Trudel Doucet, ainsi que Demoiselle Doucet de Grande-Anse présidaient à l’orgue pour l’accompagnement du chant et de la musique. C’est assez dire que sous ce rapport le programme était bien rempli. Enfin, nous avons passé une soirée la plus agréable possible. Les recettes ont été (illisible) pour aider à l’ameublement du presbytère de Shippagan.

Nos remerciments aux vaillants amateurs de la Grand’-Anse. Succès et au revoir.

ULRIC.