Skip to content Skip to navigation

Accusé de Trahison

Journal : 
Année : 
1910
Mois : 
2
Jour : 
22
Titre de l'article : 
Accusé de Trahison
Auteur : 
----
Page(s) : 
2
Type d'article : 
Langue : 
Contenu de l'article : 

ACCUSE DE TRAHISON

 

Nous Sommes Prie d’ordonner une Enquete

 

Il y va de la Gloire et de la Fierte Nationale.

 

Nous venons de recevoir une lettre d’un des Principaux citoyens de l’Acadie, adressé à nous comme président général accusant de trahison l’un de nos hommes (acadien) haut dans l’échelle sociale, très populaire et toujours respecté par tous ceux qui le connaissent.

 

Nous faisons les noms, pour le moment, car on nous prie d’ordonner une enquête par le Conseil de l’Assomption, ce que nous ferons aussitôt que les circonstances nous le permetteront.

 

C’est bien triste de constater qu’il y a des acadiens au milieu de nous, après avoir promis publiquement sur leur honneur, de se consacrer aux intérêts les plus chers de leur nationalité qui travaillent ouvertement contre ceux mêmes qui les ont honorés de leur confiance et de leur appui.

 

Quand nous jetons un regard sur l’histoire de l’Acadie, nous remarquons, non sans un légitime orgueil, avec quel patriotisme et quel désintéressement nos ancêtres ont lutté, combattu à chaque instant de leur existence pour la conservation de nos droits, notre langue et notre religion, nous demeurons stupéfaits!....

 

Quels changements! Quelques-uns de nos compatriotes en position de nous faire beaucoup de bien et nous aider à faire triompher notre cause, encore chancellante, au lieu de suivre les beaux exemples de patriotisme de nos aïeux, dont ils aiment tant à évequer la mémoire dans leurs discours, surtout les jours de nos Congrès Nationaux, semblent n’avoir en que qu’un “vil” intérêt pécuniare qu’engendre l’égoïsme de leur caractère. D’autres, et c’est le plus grand nombre malheureusement, flattent et adulent l’élément anglais ou étranger quelconque, au détriment de leur propre nationalité.

 

Qu’aurez-vous à répondre lorsqu’on vous demandera pour quelle raison protégez-vous l’élément étranger toujours au détriment du peuple d’Acadie? Est-ce là votre devoir à l’égard du peuple qui lui-même vous a donné sa confiance et son appui?

 

Les choses doivent changer. Il faudra démasquer ces personnes qui sont toujours les premières dans nos grandes réunions patriotiques à se prononcer les nobles descendants des martyres de 1755”, mais aussitôt les jours de fêtes passés, se mettent du côté de nos pires ennemis pour nous causer toutes sortes de misères, et pour satisfaire leur ambition personnelle.