Skip to content Skip to navigation

Le français dans les écoles Acadiennes.

Journal : 
Année : 
1909
Mois : 
2
Jour : 
20
Titre de l'article : 
Le français dans les écoles Acadiennes.
Auteur : 
----
Page(s) : 
4
Type d'article : 
Langue : 
Contenu de l'article : 

Le français dans les écoles Acadiennes.

Les résolutions adoptées à la convention acadienne, laquelle, soit dit en passant, a eu un succès un arguant autant que l'assistance et la somme d'argent réalisée peuvent nous permettre d’en juger, indiquent que dans l'opinion de ceux qui les ont rédigées, l'enseignement de la langue française est plus ou moins négligée en plusieurs écoles exclusivement ou principalement acadiennes. Nous ne sommes nullement disposé à engendrer querelle aux messieurs de la convention sur ce point. Au contraire nous sommes d’avis que bien des Acadiens ne sont pas aussi désireux de conserver leur langue et l’apprendre à leurs enfants, qu’ils devraient l’être. Nous espérons que l'un des résultats de ces conventions acadiennes rendra nos frères de langue française dans les provinces maritimes plus attachés à leur langue maternelle, et plus fiers d’elle. Un roi français a dit justement “qu’un homme vaut autant d’hommes qu’il parle de langues.” Il est vrai que dans ces provinces d’en bas où la grande masse de la population est composée d’individus de langue anglaise, et où l’anglais est la langue de la législature, des cours, et du commerce, la connaissance de l’anglais est indispensable, et son enseignement doit conséquemment tenir la première place même dans les écoles acadiennes. Nous pourrions même aller plus loin et dire que si l'enseignement du français dans les écoles acadiennes empêchaient les enfants d’acquérir une bonne connaissance.