Skip to content Skip to navigation

Correspondances.

Journal : 
Année : 
1884
Mois : 
1
Jour : 
17
Titre de l'article : 
Correspondances.
Auteur : 
Un ami
Page(s) : 
2
Type d'article : 
Langue : 
Contenu de l'article : 

Correspondances.

Monsieur le rédacteur,

Jeudi dernier était un beau jour de fête pour les bonnes sœurs de St. Joseph. Plusieurs jeunes demoiselles étaient admises à la prise du saint habit et quatre novices y inclus Sœur Marie Louis, (dans le monde Mlle Adelaïde Landry de Shédiac), prononçaient leurs vœux solennels, brisant avec le monde et se consacraient pour toujours et sans réserve au service de Dieu. Rien de si touchant que de voir cette généreuse fille d’Evangéline dire adieu au monde, à son pays, à ses parents et amis pour suivre le Divin Epoux dans la communauté si édifiante des bonnes et saintes sœurs de St. Joseph. Mgr l’archevêque Lynch prononça le sermon de circonstance. Mgr O’Mahoney et Mgr Jamot de Peterborough ainsi qu’une douzaine de prêtres rehaussaient par leur présence la solennité de cette belle fête. Le Révd. Monsieur Allain, pasteur d’Uxbridge et cousin de la sœur Marie Louis, célébra la Ste Messe. La belle et vaste chapelle du couvent était remplie des amis et des parents des sœurs qui venaient de faire leurs adieux au monde. La bonne sœur Marie Louis, quoique loin de son pays natal, n’était pas ignorée : Une cousine, mademoiselle Adelaïde Allain de Negouac, qu’elle n’avait pas attendue, s’empressait de lui serrer la main et de la féliciter sur son heureux choix. Plusieurs amis de son Révd Cousin se groupaient autour de notre jeune acadienne, la félicitant et lui souhaitant toute sorte de bonnes choses.

Cette belle fête se termina par la bénédiction du T. S. Sacrement.

Votre tout obéissant,

UN AMI.

Toronto le 5 janvier 1884.